Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Message par reelledemocratie le Lun 23 Mai - 10:04

http://rebellyon.info/Propositions-des-manifestants-de.html

Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Nos défaites, voyez-vous,
Ne prouvent rien, sinon
Que nous sommes trop peu nombreux
À lutter contre l’infamie,
Et nous attendons de ceux qui regardent
Qu’ils éprouvent au moins quelque honte.

Traduction française des propositions de l’Assemblée réunie place de Catalogne (Catalunya) à Barcelone.

À Barcelone, en ras­sem­blant le savoir et les apports de cen­tai­nes de per­son­nes, nous avons rédigé col­lec­ti­ve­ment plu­sieurs docu­ments de tra­vail au sujet des dif­fé­rents niveaux sur les­quels nous allons agir pour obte­nir le chan­ge­ment. Tous ces docu­ments sont ouverts aux modi­fi­ca­tions et amé­lio­ra­tions cons­tan­tes.

Le texte qui suit n’est que l’un de ceux-là.

Nous sommes en train de chan­ger le monde. Complètement.

Pendant ce temps, les poli­ti­ques qui ne nous repré­sen­tent pas sont tou­jours là, chan­geant sans cesse d’avis et légi­fé­rant sur nos vies.

C’est pour­quoi nous leur écrivons ici quel­ques mesu­res qu’ils peu­vent faci­le­ment com­pren­dre, et que nous vou­lons voir appli­quées immé­dia­te­ment.

Attention ! Ce pro­gramme est mini­mal. En réa­lité ce que nous vou­lons est beau­coup plus grand, quel­que chose qu’ils ne com­pren­dront pos­si­ble­ment jamais.

Ce texte sera pré­senté aux maires élus demain - 22 mai - et à leurs conseillers muni­ci­paux.

Nous leur deman­de­rons point par point d’appli­quer ce qui suit, en com­men­çant par le point 1.

1 – ABOLITION DES PRIVILEGES DES HOMMES ET FEMMES POLITIQUES, A COMMENCER PAR BARCELONE
:

- Une coupe dras­ti­que dans les reve­nus des hommes et des femmes poli­ti­ques, les ajus­tant au revenu moyen de la popu­la­tion.

- La sup­pres­sion des pri­vi­lè­ges concer­nant les impôts, les indem­ni­tés, les années de coti­sa­tion et les retrai­tes (rien qu’à Barcelone l’économie serait au mini­mum d’un demi-mil­lion d’euros par mois.)

- Le pla­fon­ne­ment des retrai­tes sur la base de la pen­sion maxi­male établie pour les autres citoyens et citoyen­nes.

- La sup­pres­sion de l’immu­nité juri­di­que et de la pres­crip­tion pour les cas de cor­rup­tion. La révo­ca­tion des hommes et femmes poli­ti­ques cor­rompu-e-s.

2 – ABOLITION DES PRIVILEGES DES BANQUIERS ET BANQUIERES :

- La pro­hi­bi­tion de tout type de sau­ve­tage ou d’injec­tion de capi­tal dans les enti­tés ban­cai­res et les cais­ses d’épargne : ces enti­tés, en dif­fi­culté, doi­vent faire faillite ou être natio­na­li­sées pour cons­ti­tuer une banque publi­que sous contrôle social.

- La res­ti­tu­tion trans­pa­rente et immé­diate aux cof­fres publics, de la part des ban­ques, de tout le capi­tal public apporté.

- La régu­la­tion des mou­ve­ments spé­cu­la­tifs et des sanc­tions envers les mau­vai­ses pra­ti­ques ban­cai­res. La pro­hi­bi­tion des pla­ce­ments dans les para­dis fis­caux.

- Que tous les loge­ments acquis via des opé­ra­tions hypo­thé­cai­res abri­tent sous un régime de loyer social les famil­les expul­sées.

3 – ABOLITION DES PRIVILEGES DES GRANDES FORTUNES :

[Il suf­fi­rait d’appli­quer la coupe de 5% des reve­nus, qui fut appli­quée aux fonc­tion­nai­res, aux 50 plus gran­des for­tu­nes et le pro­blème de défi­cit de l’Etat espa­gnol serait résolu.]

- L’aug­men­ta­tion du taux d’impo­si­tion des gran­des for­tu­nes et enti­tés ban­cai­res, l’élimination des SICAV.

- Non à l’élimination des droits de suc­ces­sion. Pour le retour de l’impôt sur le patri­moine.

- Le contrôle réel et effec­tif de la fraude fis­cale et de la fuite de capi­taux vers les para­dis fis­caux.

- La pro­mo­tion au niveau inter­na­tio­nal de l’adop­tion d’une taxe des tran­sac­tions finan­ciè­res (taxe Tobin.)

De par l’appli­ca­tion de ces 3 points on obtient le budget pour les quatre sui­vants. Parce que l’argent ne manque pas, il est évident qu’il existe des moyens.

4 – REVENUS DIGNES ET QUALITE DE VIE POUR TOUT LE MONDE :

- L’économie au ser­vice des per­son­nes et non le contraire.

- L’établissement d’un salaire maxi­mum tout comme il existe un salaire mini­mum.

- La réduc­tion de temps de tra­vail quo­ti­dien, de façon que tout le monde puisse pro­fi­ter, pren­dre le temps de penser et conci­lier sa vie per­son­nelle avec la vie pro­fes­sion­nelle, sans réduc­tion de revenu.

- Le retrait de la réforme des retrai­tes.

- La sécu­rité de l’emploi : l’impos­si­bi­lité d’effec­tuer des licen­cie­ments économiques dans les gran­des entre­pri­ses réa­li­sant des béné­fi­ces ; le contrôle finan­cier des gran­des entre­pri­ses pour s’assu­rer qu’elles n’embau­chent pas en CDD lorsqu’elles pour­raient le faire en CDI.

- La reconnais­sance du tra­vail domes­ti­que, repro­duc­tif et de soins.

5 - DROIT AU LOGEMENT :


- L’expro­pria­tion des loge­ments inoc­cu­pés n’ayant pas été vendus pour aug­men­ter le parc public de loge­ments en régime de loyer social.

- La décla­ra­tion que les villes sont libé­rées des expul­sions de loca­tai­res et de squat­teurs.

- La péna­li­sa­tion du mob­bing.

- La dation en paie­ment des loge­ments pour annu­ler les hypo­thè­ques, de manière rétroac­tive depuis le début de la crise.

- La pro­hi­bi­tion de la spé­cu­la­tion immo­bi­lière.

***

JPEG - 1.6 Mo
« Nous ne sommes pas des mendiants, allez vous faire foutre ! »

LES POINTS SUIVANTS RESTENT A DISCUTER EN ASSEMBLEE :

6 – SERVICES PUBLICS DE QUALITE :

- Le retrait des pro­po­si­tions de coupes bud­gé­tai­res du Gouvernement de la Généralitat.

- Le réta­blis­se­ment des ser­vi­ces de santé et d’éducation qui ont subi les coupes bud­gé­tai­res.

- L’enga­ge­ment du per­son­nel sani­taire jusqu’à la fin des listes d’attente.

- L’enga­ge­ment de la pro­fes­sion ensei­gnante pour garan­tir le ratio d’élèves par salle, les grou­pes dédou­blés et les grou­pes de sou­tien.

- La garan­tie réelle de l’égalité des chan­ces pour l’accès à tous les niveaux d’éducation, indé­pen­dam­ment de l’ori­gine sociale. Enseignement laïc.

- Le finan­ce­ment public de la recher­che afin de garan­tir son indé­pen­dance.

- Des trans­ports publics de qua­lité et écologiquement sou­te­na­bles.

- Des ser­vi­ces publics et gra­tuits de soins à l’enfance et aux per­son­nes néces­si­tant de soins par­ti­cu­liers.

- La pro­hi­bi­tion de la pri­va­ti­sa­tion des ser­vi­ces publics.

7 – LIBERTES ET DEMOCRATIE PARTICIPATIVE :

- Non au contrôle d’Internet. Abolition de la loi Sinde. Non à ACTA.

- La pro­tec­tion de la liberté d’infor­ma­tion et du jour­na­lisme d’inves­ti­ga­tion ainsi que de son indé­pen­dance.

L’élimination des obs­ta­cles légaux entra­vant le droit d’émission des médias com­mu­nau­tai­res libres et à but non lucra­tif. L’élimination des mono­po­les de fait des espa­ces radio.

- L’uti­li­sa­tion de logi­ciels libres dans les ins­ti­tu­tions publi­ques afin de les adap­ter à l’ère digi­tale, à coûts sou­te­na­bles.

- Le retrait de l’ordon­nance sur le civisme ; le retrait de toute ordon­nance qui limite les liber­tés de mou­ve­ment et d’expres­sion.

- Des réfé­ren­dums obli­ga­toi­res et ina­lié­na­bles pour les ques­tions de grande ampleur (dont les direc­ti­ves euro­péen­nes.)

- L’élimination des rafles d’immi­grés en situa­tion irré­gu­lière et le retrait de la loi rela­tive au statut des étrangers. La fer­me­ture des cen­tres d’iden­ti­fi­ca­tion et d’expul­sion (CIE) et le droit de vote pour les immi­grés.

- Une modi­fi­ca­tion de la loi électorale pour garan­tir un sys­tème authen­ti­que­ment repré­sen­ta­tif et pro­por­tion­nel, qui ne dis­cri­mine aucune force poli­ti­que ni volonté sociale – dans lequel le vote blanc et le vote nul trou­vent également une forme de repré­sen­tant et où l’abs­ten­tion active puisse avoir son espace d’auto-orga­ni­sa­tion dans les quar­tiers.

- L’établissement de dis­po­si­tifs effec­tifs qui garan­tis­sent la démo­cra­tie interne aux partis poli­ti­ques, listes ouver­tes, élection directe des conseillers muni­ci­paux et trans­pa­rence sur le finan­ce­ment des partis.

- Budget par­ti­ci­pa­tif.

- Respect de la pla­nète et de tous les êtres qui l’habi­tent. Consommation res­pon­sa­ble.

- Défense du droit des peu­ples à déci­der de la ges­tion des res­sour­ces natu­rel­les.

- La monar­chie est un ana­chro­nisme qui ne nous repré­sente pas et qui, de là-haut, ne paie pas d’impôts.

8 – REDUCTION DE LA DEPENSE MILITAIRE


Voici donc les reven­di­ca­tions mini­ma­les et d’appli­ca­tion immé­diate. Demain, les autres.

Parce que les gens doi­vent pou­voir orga­ni­ser leur vie en coo­pé­ra­tion et en liberté.


Traduction française des propositions de l’Assemblée réunie place Puerta del Sol, à Madrid.

MADRID, 20 mai 2011


Suite au consen­sus atteint par l’Assemblée réunie le 20 mai à ACAMPADA SOL (le camp place Puerta del Sol), une pre­mière liste de pro­po­si­tions, résul­tant de la com­pi­la­tion et de la syn­thèse des milles pro­po­si­tions reçues tout au long de ces jours, a été élaborée.

Nous rap­pe­lons que l’Assemblée est un pro­ces­sus ouvert et col­la­bo­ra­tif.

Cette liste ne se conçoit pas comme étant fermée.

1. Le chan­ge­ment de la loi électorale pour que les listes soient ouver­tes et avec cir­cons­crip­tion unique. L’obten­tion de sièges doit être pro­por­tion­nelle au nombre de voix.

2. Une atten­tion aux droits basi­ques et fon­da­men­taux reconnus dans la Constitution tels que :

- Le droit à un loge­ment digne, par la rédac­tion d’une réforme de la loi hypo­thé­caire afin que la remise du loge­ment annule la dette en cas d’impayé.

- La santé publi­que, gra­tuite et uni­ver­selle.

- La libre cir­cu­la­tion des per­son­nes et le ren­for­ce­ment d’une éducation publi­que et laïque.

3. L’abo­li­tion des lois et des mesu­res dis­cri­mi­na­toi­res et injus­tes telles que le plan de Bologne et l’Espace euro­péen de l’ensei­gne­ment supé­rieur, la loi rela­tive au statut des étrangers et celle connue sous le nom de loi Sinde.

4. Une réforme fis­cale favo­ra­ble aux plus bas reve­nus, une réforme des impôts sur le patri­moine et les droits de suc­ces­sion. L’appli­ca­tion de la taxe Tobin, laquelle impose les trans­ferts finan­ciers inter­na­tio­naux. La sup­pres­sion des para­dis fis­caux.

5. Une réforme des condi­tions de tra­vail de la classe poli­ti­que afin que soient abo­lies leurs indem­ni­tés de fonc­tion. Que les pro­gram­mes et les pro­po­si­tions poli­ti­ques acquiè­rent un carac­tère ina­lié­na­ble.

6. Le rejet et la condam­na­tion de la cor­rup­tion. Qu’il soit rendu obli­ga­toire par la loi électorale de pré­sen­ter des listes nettes et libres de toute per­sonne accu­sée ou condam­née de cor­rup­tion.

7. Des mesu­res plu­riel­les à l’égard des ban­ques et des mar­chés finan­ciers dans l’esprit de l’arti­cle 128 de la Constitution, qu sti­pule que « toute la richesse du pays, sous ses dif­fé­ren­tes formes et quelle que soit son appar­te­nance est subor­don­née à l’inté­rêt géné­ral. » La réduc­tion des pou­voirs du FMI et de la BCE. La natio­na­li­sa­tion immé­diate de toutes ces enti­tés ban­cai­res ayant requis le sau­ve­tage de l’Etat. Le dur­cis­se­ment des contrô­les sur ces enti­tés et sur les opé­ra­tions finan­ciè­res afin d’éviter de pos­si­bles abus quelle que soient leur forme.

8. Une vraie sépa­ra­tion de l’Eglise et de l’État, comme le sti­pule l’arti­cle 16 de la Constitution.

9. Une démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive et directe dans laquelle la citoyen­neté prend part acti­ve­ment.

Un accès popu­laire aux médias, qui devront être éthiques et vrais.

10. Une vraie régu­la­tion des condi­tions de tra­vail. Que son appli­ca­tion soit sur­veillée par l’Etat.

11. La fer­me­ture de toutes les cen­tra­les nucléai­res et la pro­mo­tion d’énergies renou­ve­la­bles et gra­tui­tes.

12. La récu­pé­ra­tion des entre­pri­ses publi­ques pri­va­ti­sées.

13. Une sépa­ra­tion effec­tive des pou­voirs exé­cu­tif, légis­la­tif et judi­ciaire.

14. Une réduc­tion de la dépense mili­taire, la fer­me­ture immé­diate des usines d’arme­ment et un plus grand contrôle de la sécu­rité par l’Etat. En tant que mou­ve­ment paci­fiste nous croyons au « Non à la guerre. »

15. La récu­pé­ra­tion de la mémoire his­to­ri­que et des prin­ci­pes fon­da­teurs de la lutte par la Démocratie dans notre pays.

16. La totale trans­pa­rence des comp­tes et du finan­ce­ment des partis poli­ti­ques comme moyen de conten­tion de la cor­rup­tion poli­ti­que.


Notes :

* Le plan Bologne trans­posé en France cor­res­pond à la réforme LMD.

L’Espace euro­péen de l’ensei­gne­ment supé­rieur dési­gne ce pro­ces­sus.

* La loi Sinde est un hybride Hadopi-Loppsi bien répres­sif.
P.-S.

Traduction M. B.


Dernière édition par reelledemocratie le Lun 23 Mai - 10:07, édité 2 fois
avatar
reelledemocratie
Admin

Messages : 58
Date d'inscription : 22/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Message par coalize le Lun 23 Mai - 10:48

Merci, pour ce petit résumé!

Maintenant nous allons pouvoir discuter tranquillement de ces points un par un...
avatar
coalize

Messages : 461
Date d'inscription : 22/05/2011
Age : 38
Localisation : 93
Activité : Ingénieur en mathématiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Message par patrice-merignac le Lun 23 Mai - 11:15

je le trouve pas mal ce beau projet de propositions un condensé des deux peut en faire un parfait en évitant les redondances auquel donc il pourrait être rajouter d'autres réflexions donc peut être déjà séparer chaque thème aborder sous forme de liste pour y voir plus clair.

patrice-merignac

Messages : 179
Date d'inscription : 23/05/2011
Activité : chomeur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propositions des manifestants de Madrid et Barcelone

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum